Tout savoir sur les règles et saignements avec la pilule en continu

règles et pilule en continu

Grâce à nos culottes menstruelles, chez Loop on fait tout pour que tu aies tes règles dans les meilleures conditions car on sait que pour la plupart d’entre nous avoir ses règles n’est pas forcément une partie de plaisir. C’est d’ailleurs pour cela que certaines femmes choisissent de prendre la pilule en continu comme mode de contraception, car elle est censée supprimer les menstruations. Pour autant, à certains moments de petits saignements peuvent tout de même survenir. 

Sont-ils normaux ou non ? À quel moment s’inquiéter ? Est-il dangereux de ne plus avoir de règles à cause d’une contraception ? Loop t’aide à démêler le faux du vrai concernant les saignements avec la pilule en continu.

Un préambule nécessaire : de quel type de pilule contraceptive parle-t-on ?

Dans mon article consacré aux différents modes de contraception, je t’ai présenté les deux familles de pilules contraceptives (et leurs sous-familles) : les pilules combinées (ou œstroprogestatives) et les pilules progestatives.

Les pilules combinées 

La pilule combinée contient des œstrogènes et de la progestérone (dont les proportions peuvent varier selon les marques et/ou sur une même plaquette). Elle bloque l’ovulation et se présente sous deux schémas de prise différents :

  • les plaquettes de 21 comprimés : Tu prends un comprimé par jour pendant 21 jours (21 comprimés agissants) puis rien pendant 7 jours (les règles arrivent durant cette semaine d’arrêt). Le 8e jour, tu peux commencer une nouvelle plaquette et ainsi de suite.
  • les plaquettes de 28 comprimés : il s’agit bien dans ce cas d’une pilule en continu car tu dois la prendre sans interruption. Dans ce cas, la plaquettes contient des comprimés agissants (avec des hormones) et d’autres non actifs (sans hormones, le plus souvent reconnaissables car de couleur différente). Selon les pilules, la plaquette peut contenir : 21 comprimés actifs et 7 placebos ou 24 comprimés actifs et 4 comprimés non actifs. Les règles arrivent durant la prise des comprimés inactifs.

Les pilules progestatives 

Les comprimés composant la plaquette ne contiennent que de la progestérone de synthèse (la pilule ne bloque pas toujours l’ovulation). Cette pilule se prend sur une durée de 28 jours sans interruption (dès qu’une plaquette est terminée, il convient d’en commencer une nouvelle dès le lendemain) : il s’agit de la seule pilule en continu à proprement parler car tous les comprimés de la plaquette contiennent des hormones. Elle est censée supprimer les saignements des règles mais celles-ci peuvent tout de même apparaître à intervalles irréguliers (on parle d’ailleurs souvent de spottings car ces saignements sont généralement peu abondants). 

Cas particulier :

Ce schéma doit être nuancé car d’autres contraceptifs progestatifs sont depuis apparus sur le marché et contiennent eux aussi des placebos en fin de plaquette afin de favoriser la survenue des menstruations résultant de la privation hormonale. Le but étant justement de diminuer le nombre de jours de saignements imprévus et d’améliorer le confort des femmes et jeunes femmes qui les utilisent.

Prendre la pilule en continu : comment faire ?

Quel que soit la pilule prescrite, il est possible de la prendre en continu afin d’éviter la survenue des règles :

  • dans le cas des pilules combinées à 21 comprimés, il suffit de ne pas observer les 7 jours d’arrêt et d’enchaîner dès le lendemain une nouvelle plaquette.
  • dans le cas des pilules à 28 comprimés, tu peux commencer une nouvelle plaquette dès que tu as terminé les comprimés actifs (tu jettes alors les comprimés placebo).

Est-ce dangereux de ne pas avoir ses règles à cause de la pilule ?

Non ! Au contraire, c’est plutôt logique car les “règles” sous pilule dont je te parle depuis tout à l’heure sont purement artificielles. Elles ne résultent pas d’un vrai cycle menstruel, mais uniquement de la chute hormonale survenant dans ton corps à la suite de l’arrêt des comprimés activés. En d’autres termes, elles n’ont aucun intérêt, si ce n’est celui de rassurer les utilisatrices sur l’absence d’une grossesse non désirée :). 

C’est pour cela que de nombreuses femmes décident d’enchainer deux plaquettes sans pause ou d’opter pour la pilule progestative. Elles peuvent le faire pour leur confort ou tout simplement pour ne pas oublier de commencer une nouvelle plaquette (cette sorte d’oubli arrive fréquemment après 7 jours d’arrêt :p).

Quid des spottings sous pilule ?

Le spotting est le nom que l’on donne aux petits saignements qui peuvent apparaître en dehors de la période des règles. Il survient généralement à cause de l’action hormonale du contraceptif que tu peux prendre.

Les saignements sous pilule progestative

Les petits saignements sous pilule progestative en continu semblent être les plus fréquents car elles sont minidosées. On les rencontre la plupart du temps dans les trois premiers mois de prise de la contraception. S’ils se répètent fréquemment, a priori pas d’inquiétude à avoir sur ta santé ni sur l’efficacité de la pilule. 

Néanmoins, comme ces spottings répétés peuvent être désagréables et gênants à vivre au quotidien, il ne faut pas que tu hésites à en parler à ton médecin ou ton gynécologue. Il pourra sûrement te prescrire une autre contraception, plus en accord avec ton organisme.

Les spottings causés par les autres pilules prises en continu 

Si tu as tendance à enchainer les plaquettes sans pause, il se peut qu’au bout de quelques mois, tu remarques l’apparition d’épisodes de spotting. Pas d’inquiétude à avoir ! Pour remédier à cette situation, il est conseillé de respecter, selon le type de contraception, les 7 jours de pause ou la prise des placebos, tous les 3 à 4 mois.

Les saignements sous pilule en continu dû à un oubli

Comme expliqué précédemment, les saignements sous pilule sont la plupart du temps causés par un changement des taux d’hormones dans l’organisme, aussi si tu oublies un comprimé, il se peut que tu constates des pertes de sang dans les jours qui suivent.

Prends le plus rapidement possible le comprimé du jour (même si tu dois prendre deux comprimés dans la même journée) ; généralement si le retard est supérieur à 12 heures, il est convient d’utiliser un autre moyen de contraception (préservatif) pour éviter tout risque de grossesse non désirée. Dans tous les cas réfère toi à la notice de ta contraception ou demande l’avis d’un professionnel de santé.

Saignements sous pilule en continu : quand dois-je consulter ?

Il est nécessaire de demander l’avis de ton médecin et gynécologue si :

  • les saignements sous pilule en continu sont fréquents,
  • les pertes de sang sont continues et/ou abondantes, 
  • les saignements sont accompagnés de douleur. 

Cela signifie que le dosage de cette pilule ne te convient pas, qui plus est, saigner de manière chronique peut entraîner une anémie. Néanmoins, il est déconseillé d’arrêter ta pilule sans en parler au préalable avec ton médecin pour éviter une grossesse non désirée. 

Loop t’accompagne aussi avec la pilule en continu

Et oui, nos culottes menstruelles ne sont pas uniquement là pour toi durant tes règles ! Tu peux aussi les utiliser durant les spottings, particulièrement nos modèles pour flux légers comme le sont le string London ou la culotte Paris.

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ça peut t’intéresser

Related Posts