Le retard de règles est-il forcément le signe d’une grossesse ?

Tu as consciencieusement noté dans ton calendrier la date à laquelle devaient arriver tes prochaines règles, mais le jour venu, rien. Pas même un léger mal de ventre. Et le lendemain non plus. Pas de panique, un retard de tes règles peut arriver sans qu’il ne s’agisse nécessairement d’une grossesse ou d’un problème gynécologique. Le retard de règles peut être causé par différents facteurs, que tu peux passer en revue pour voir si cela pourrait correspondre à ta situation et te tranquilliser en attendant qu’elles arrivent. Dans cet article on te dit tout sur le retard de règles et ses causes les plus courantes.

Qu’entend-on par « retard de règles » au juste ?

Les plus anxieuses d’entre nous peuvent commencer à s’inquiéter dès le premier jour de retard, échafaudant déjà les pires scénarios tout en sachant qu’elles exagèrent probablement un petit peu. Et en effet, on parle de retard de menstruations au bout de quelques jours seulement, et là encore la durée de ce que l’on va appeler retard est variable, dépendant entièrement du type de cycle menstruel habituel, du mode de vie, du stress et des éventuels bouleversements survenus au cours du mois écoulé. Alors à partir de quand parle-t-on réellement de retard ?

Retard de règles de 1 à 3 jours

Même si ton cycle menstruel est généralement très régulier et que tu t’es déjà vantée auprès de tes copines d’être réglée comme du papier à musique, il peut arriver que tes règles soient en retard de quelques jours. On estime que jusqu’à 3 jours le retard est tellement minime qu’il n’y a en réalité pas vraiment de retard. Cela peut être dû à un léger décalage du jour d’ovulation, et donc du premier jour des règles.

Si tu as eu un rapport non protégé ou que tu as un doute quant à cette protection, il se peut que tu t’inquiètes déjà et que tu aies envie de te précipiter à la pharmacie acheter un test de grossesse. Toutefois, la plupart des gynécologues recommandent d’attendre idéalement jusqu’au 5e jour de retard des règles par rapport à la date estimée afin d’éviter ce que l’on appelle les faux négatifs. Cela veut dire que même si tu effectues un test de grossesse au premier ou deuxième jour de retard des règles et qu’il s’avère négatif, rien ne garantira que tu n’es pas enceinte. Inutile alors de remuer ciel et terre dès le premier jour de retard. Mieux vaut attendre quelques jours sans trop y penser – certes, plus facile à dire qu’à faire – et attendre de voir si tes règles ne vont pas arriver toutes seules, au grand soulagement de tout le monde.

Retard de règles de 3 à 5 jours

Si d’ordinaire ton cycle menstruel est régulier, tu peux estimer que tes règles sont en retard au-delà de 5 jours après la date prévue. Cela signifie que si tu as un retard de 1 à 5 jours, tu peux attendre un peu avant de commencer à envisager de t’inquiéter. Donc, tranquille, elles vont peut-être arriver.

Si ton cycle est irrégulier, il est bien évidemment plus difficile de déterminer à quelle date tes règles auraient dû arriver, et donc si tes règles sont en retard pour de vrai, ou si l’ovulation – c’est-à-dire le milieu du cycle – a juste été décalée.

Au bout de ces quelques jours, on peut envisager de faire un test de grossesse, sachant que seule une prise de sang pourra réellement confirmer le résultat de celui-ci.

Retard de règles de 1 semaine

Tu vois sûrement défiler ces titres et le nombre de jours qu’ils annoncent en t’inquiétant de ce qui va suivre selon le nombre de jours que tu as déjà passés à attendre tes règles. Pas de panique, 1 semaine de retard peut avoir des explications tout à fait banales.

S’il y a une chance pour que tu sois enceinte, c’est le moment de réaliser un test de grossesse afin de te faire une première idée du résultat. Les tests de grossesse n’étant pas toujours fiables dans des délais aussi courts après la date estimée des règles, il faudra refaire un autre test par la suite si tes règles ne sont pas arrivées entre-temps. Le mieux est encore de te faire prescrire une prise de sang, permettant de déceler une grossesse ou une absence de grossesse avec une marge d’erreur nettement inférieure à celle des tests urinaires.

Retard de règles de 10 jours et plus

Au-delà de 10 jours, tu as déjà probablement confirmé ou infirmé l’hypothèse d’une grossesse. En théorie, tu auras déjà fait au moins un test de grossesse et peut-être t’apprêtes-tu à en faire un deuxième ou à prendre rendez-vous chez ton gynécologue.

En revanche, si tu as déjà éliminé l’hypothèse de la grossesse pour la raison évidente que tu n’as pas eu de rapport sexuel récent, tu commences peut-être à t’inquiéter. Si c’est la première fois que tu observes un tel retard, demande-toi si ton corps a subi des changements intenses d’activité, de rythme ou de poids au cours du ou des derniers mois.

Si ce n’est pas le cas, tu peux prendre rendez-vous chez ton médecin ou chez ton gynécologue pour procéder à des examens qui te tranquillisent. Certaines femmes ont des cycles moins réguliers, qu’on appelle parfois « cycles susceptibles », tout simplement parce qu’ils sont capricieux… Si tu penses que c’est peut-être ton cas, il est toujours possible d’attendre encore un peu pour voir si tes règles ne finiront pas par arriver, que ce soit ce cycle-ci ou le prochain cycle. Toutefois, comme le dit l’adage : « Mieux vaut prévenir que guérir ».

Retard de règles de 3 mois

On parle d’aménorrhée secondaire chez les femmes qui ont déjà été réglées et qui remarquent une absence de règles de plus de 3 mois. Si en termes de retard de règles les causes principales sont la grossesse et la ménopause, il arrive que cette aménorrhée ait d’autres raisons. Si tu n’es pas enceinte et que tu n’as pas l’âge d’être ménopausée, il est impératif de consulter au bout de 3 mois d’absence de règles, sachant que, comme toujours en matière de santé, le plus tôt sera le mieux.

Un retard de règles est-il grave ?

C’est la première question que l’on est tenté de se poser. La réponse varie selon les situations, et surtout selon le nombre de jours qui s’est écoulé depuis la date des règles prévue.

Un retard dans le cycle menstruel a de nombreuses causes possibles. Mais on sait toutes qu’il en faut parfois peu pour déclencher la machine à cogiter. Un oubli de pilule, un rapport non protégé, et une grossesse non planifiée peut rapidement devenir un sujet d’inquiétude qui va t’obséder jusqu’à ce que tu fasses un test ou que tes règles arrivent enfin. Ceci dit, garde en tête qu’une absence de règles ne signifie pas nécessairement grossesse et qu’il peut y avoir une explication toute bête à ce retard.

Divers facteurs peuvent causer des perturbations dans le cycle menstruel sans que cela soit anormal. Voici un petit aperçu de cas de figures qui peuvent en concerner plus d’une, notamment avec les bouleversements et changements d’habitudes causés par le confinement et la situation actuelle.

Règles en retard à cause des variations de poids

Variations de poids

Une prise de poids à la fois importante et rapide, ou au contraire une perte de poids conséquente, peuvent avoir une incidence sur la date d’arrivée des règles, voire provoquer une interruption momentanée des menstruations, notamment dans les cas d’anorexie mentale.

Sans parler de fluctuations de poids, un régime pauvre et pas assez varié peut créer des carences, responsables de certains cas d’aménorrhées.

Hygiène de vie et règles étant intimement liées, il est recommandé, en cas de retard de menstruations, de garder en tête ce qui a pu changer dans notre corps ou dans nos habitudes.

Tes règles sont en retard à cause d’un excès de sport

Les gymnastes et autres sportives de haut niveau connaissent bien cette problématique : l’exercice intense et répété peut rendre le cycle capricieux et nous inquiéter inutilement. En réalité, c’est un phénomène tout à fait banal : des fluctuations dans le cycle peuvent survenir facilement lorsque l’on expose notre corps à des changements d’activité (ce qui influe aussi sur nos hormones).

Règles en retard à cause du stress ou à cause d’un choc psychologique

Au-delà des questions habituelles de l’effet du stress au quotidien sur le corps, un gros choc, une émotion soudaine ou un bouleversement dans la vie peuvent causer un dérèglement passager du cycle menstruel. Le stress peut provoquer une fatigue intense, un changement dans les habitudes alimentaires ou dans le rythme de sommeil, qui peuvent à leur tour avoir un impact sur les règles. Sans nécessairement toujours tout imputer au stress, il n’est pas bête de regarder du côté du mental et du psychique en cas de retard de menstruations.

Les raisons médicales

Dérèglement hormonal, infection, problème de thyroïde, syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), ménopause précoce, anomalie de l’utérus ou des ovaires, etc…, il faut parfois procéder à des examens de santé plus poussés pour déceler certaines causes responsables d’un retard ou d’une interruption de règles.

Les règles et la pilule

Au-delà de problèmes éventuels de santé, tu peux aussi te poser la question du type de contraception que tu utilises. La pilule contraceptive peut parfois être mal dosée ou pas adaptée à ton corps. En cas de changement de contraception, des dérèglements passagers peuvent survenir, le temps que ton corps s’habitue au nouveau mode de contraception. Enfin, en cas d’arrêt de la pilule, un phénomène d’aménorrhée post-pilule peut survenir, le temps que le corps se réadapte.

Les raisons biologiques

Il y a trois périodes dans la vie d’une femme où les règles peuvent être plus irrégulières : à l’adolescence, après un accouchement, ou à la ménopause.

  • Si tu es adolescence, sache qu’il est tout à fait normal de ne pas toujours avoir de règles régulières, surtout au début. Ces variations de cycles et de flux font partie de la puberté et il n’y a pas lieu de s’inquiéter outre mesure. Dans le doute, il est toujours possible de demander des précisions à ton gynécologue, ne serait-ce que pour te tranquilliser.
  • Si tu viens d’accoucher, garde en tête que ton corps doit se réadapter, retrouver un rythme et un fonctionnement habituel. Sans parler de la fatigue générée par cette nouvelle vie avec bébé. Si tu allaites, tes règles ne réapparaîtront qu’à la fin de l’allaitement, voire quelques semaines ou quelques mois après. Si tu n’allaites pas, tes règles reviendront probablement un peu plus d’un mois et demi, voire deux mois, après l’accouchement. C’est ce que l’on appelle « le retour de couches ».
  • Enfin, selon ton âge, il ne faut pas négliger la piste de la ménopause. Il existe une période de transition, que l’on appelle la pré-ménopause, pendant laquelle tes règles peuvent être plus irrégulières ou différentes. On parle également de périménopause pour décrire la période complète entourant la transition hormonale jusqu’à la ménopause. Cette phase pouvant durer des années, il est préférable de faire part de toute absence de règles à son gynécologue, qui saura mieux déterminer les causes de cette aménorrhée. Il s’agit généralement de cycles anovulatoires, c’est-à-dire sans ovulation, provoquant alors une absence de règles en fin de cycle.

Comment gérer le stress provoqué par le retard de tes règles ?

Nous ne sommes pas toutes égales face au stress lié aux caprices de notre cycle mensuel. Certaines ne s’inquiéteront pas outre mesure de quelques jours de retard, tandis que d’autres se feront des films d’horreur à l’idée d’une grossesse imprévue ou d’une maladie éventuelle.

Afin de gérer la situation le mieux possible, il est nécessaire avant tout de se calmer et d’essayer de se détendre. Le stress ayant un impact sur notre corps, et notamment sur notre cycle, ajouter du stress au stress ne fera qu’amplifier le phénomène. Se détendre, se distraire, prendre un bain, se changer les idées en allant faire une balade ou en allant discuter avec une copine, suffisent parfois à faire arriver des règles capricieuses.

Bien sûr, lorsque la question d’une grossesse ou d’une pathologie se pose, il est impératif de faire le nécessaire pour éliminer certaines hypothèses et se tranquilliser quant aux raisons réelles de ce retard de règles ou de cette aménorrhée persistante. Examens, échographies, prises de sang, tests de grossesse sont tes meilleurs alliés : au plus vite tu seras fixée, au moins tu stresseras, surtout si tu as l’imagination fertile.

En conclusion, l’absence de règles ou un retard dans la date d’arrivée des règles ne signifie pas forcément que tu es enceinte ou que tu as un problème de santé. Il y a de nombreuses raisons possibles et cela ne vaut pas le coup de stresser inutilement dès le moindre retard. Chaque situation étant différente, voire unique, il est important que tu te poses les bonnes questions pour savoir de quoi il retourne. Peut-être devrais-tu faire un test de grossesse, peut-être devrais-tu prendre rendez-vous chez le médecin ou, peut-être encore, devrais-tu simplement patienter tranquillement jusqu’à ce que tes règles arrivent enfin.

publié le 26 février 2021
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Nous sommes à ton écoute

Une question sur nos produits ? Une suggestion ? Contacte-nous, nous sommes là pour t'aider.

Livraison express

Livraison par Colissimo. Livraison gratuite en France à partir de 60€ d'achat.

Retour gratuit

Un problème dans la taille de ta culotte ? Une erreur lors de ta commande ? Pas de problème, nous sommes là pour te trouver des solutions. N’hésite pas à nous contacter !

Paiement rapide & sécurisé

Commande sans inquiétude, tous les paiements et informations de ce site sont sécurisés.

Newsletter
code promo -10%
Suis notre flux !

Inscris-toi et reçois toutes nos infos, nos conseils et nos messages d'amour + Code promo de 10 % sur ta première commande

Enregistré ! Surveille tes emails... ;)